%

d'insertion professionnelle

enfants bénéficient chaque année des interventions de nos étudiants stagiaires

Musiciens Intervenants diplômés en 30 ans

écoles partenaires

étudiants en 2017-2018

Comment verser sa Taxe d’apprentissage au CFMI Île-de-France (Université Paris-Sud) ?

  • Se rapprocher de son OPCA de référence afin d’obtenir le formulaire (papier ou en-ligne)
  • Dans la section appropriée, indiquer le nom de l’établissement, l’intitulé du diplôme ainsi que le code UAI correspondant :

Nom de l’établissement : Université Paris-Sud

Intitulé du diplôme (à préciser obligatoirement) : DUMI

Code UAI de l’établissement : 0911101C

Diplôme de Catégorie B (niveau II)

Annoncer un versement de taxe d’apprentissage à l’Université Paris-Sud : http://www.sciences.u-psud.fr/fr/la_faculte/taxe_d_apprentissage.html

 

Le CFMI souhaite donner à ses étudiants les moyens pour leur permettre d’étudier dans les meilleures conditions.

Comme chaque année, le CFMI a besoin pour cela de l’appui des entreprises par le versement de la taxe d’apprentissage. Cette taxe est obligatoire pour les entreprises et le CFMI est habilité à la percevoir.

En nous versant cette taxe, les entreprises participent au financement de la Formation diplômante en contribuant au bon fonctionnement pédagogique et en permettant l’acquisition de nouveau matériel, de nouveaux instruments. Elles participent à la formation professionnelle des musiciens intervenants tout en améliorant le cadre de travail de nos étudiants.

Si dans votre entourage professionnel ou familial, vous connaissez des responsables d’entreprises qui souhaitent nous aider, qui veulent soutenir l’enseignement artistique à l’école et les centres de formation comme le nôtre, merci de nous transmettre leurs coordonnées afin que nous les contactions.

Lire la lettre de Cédric SEGOND-GENOVESI, directeur par intérim du CFMI

Notice sur la taxe d’apprentissage : http://www.sciences.u-psud.fr/fr/entreprises/apprentissage/taxe-d-apprentissage/comment-verser-la-taxe-d-apprentissage.html

Lettre de Cédric SEGOND-GENOVESI, Directeur par intérim du CFMI Île-de-France

Télécharger au format PDF

Madame, Monsieur,

Créé en 1984 par les ministères de l’Éducation Nationale et de la Culture, le CFMI Île-de-France (Centre de Formation de Musiciens Intervenants – Université Paris-Sud) prépare chaque année près de 70 chanteurs ou instrumentistes confirmés, issus de tous univers musicaux, à l’obtention du Diplôme d’Université de Musicien Intervenant (DUMI – diplôme de niveau Bac+3).

Mais… qu’est-ce donc qu’un musicien intervenant ?

Le musicien intervenant exerce un métier de passion et de conviction, riche et essentiel, qui conjugue éducation, développement culturel et création artistique. Les missions qu’il peut être amené à exercer sont aussi diverses que nombreuses : éducation musicale à l’école élémentaire ou maternelle (écoute, invention et improvisation, pratiques vocales et instrumentales…), activités périscolaires, éveil musical dans les structures de la petite enfance, pratiques musicales en situations de handicap, enseignement en conservatoires, en écoles de musique ou en associations, coordination d’équipes, de structures, de projets pédagogiques et artistiques transversaux et fédérateurs, médiation culturelle, intervention en entreprises (animation, team building…), etc. C’est pourquoi le musicien intervenant titulaire du DUMI, véritable « couteau suisse » de l’éducation musicale, ne connaît généralement pas le chômage : le taux d’insertion professionnelle du diplôme avoisine les 100%.

Acteur essentiel du développement culturel d’un territoire, le musicien intervenant touche TOUS les publics sans exception. Il contribue non seulement à développer les sensibilités artistiques et leurs moyens d’expression, à éveiller les curiosités en ouvrant de vastes horizons culturels… mais aussi à construire les citoyens de demain. Car chanter (dans toutes les langues !), inventer, « faire de la musique » ensemble, c’est aussi mieux développer sa motricité (petite enfance et école maternelle) et son langage (école maternelle et élémentaire), aiguiser sa créativité, apprendre à écouter et à comprendre l’autre, à travailler ensemble, à étayer son jugement critique…

La formation des musiciens intervenants au CFMI Île-de-France (Université Paris-Sud) répond à ces multiples enjeux. Nos étudiants bénéficient en effet d’une formation complète (en 2 ou 3 ans) qui articule étroitement l’artistique (pratiques vocales et instrumentales, direction de chœur d’enfants, improvisation, composition et arrangement, mouvement dansé et techniques du spectacle vivant, chants et danses traditionnels, musiques actuelles, conte musical, prise de son et musique assistée par ordinateur…) et le pédagogique (psychologie du développement musical, pédagogie générale et musicale, didactique, médiation culturelle…). Durant toute leur formation, nos étudiants sont par ailleurs placés en stages pratiques à l’école (maternelle puis élémentaire) un jour par semaine : chaque année, ce sont ainsi près de 6000 écoliers franciliens qui bénéficient des leurs séances d’éducation musicale.

En versant votre Taxe d’Appentissage au CFMI Île-de-France (Université Paris-Sud), vous contribuez ainsi à l’épanouissement artistique, mais aussi social et culturel, de milliers d’enfants – ainsi qu’à la formation, dans les meilleures conditions, des professionnels appelés à mettre en œuvre ces missions plus que jamais nécessaires. En d’autres termes, et pour reprendre la devise de l’Université Paris-Sud : vous construisez l’avenir.

Nous serons heureux d’afficher publiquement votre soutien, tant sur nos supports de communication (papier et web) que lors des nombreux événements que nous organisons chaque année (concerts, restitutions publiques de stages, portes ouvertes…). Pour développer un partenariat privilégié, l’ensemble de notre équipe et moi-même sommes par ailleurs à votre disposition afin de construire ensemble un parcours complet de collaboration.

Vous trouverez sur cette page les renseignements permettant le versement fléché de votre Taxe d’Apprentissage au CFMI Île-de-France. En vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à cette lettre, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes meilleurs sentiments.

Cédric Segond-Genovesi