fbpx

Aides au financement

De nombreux dispositifs vous aident à réaliser votre ambition, par l’attribution de bourses, la prise-en-charge (totale ou partielle) du coût de la formation, et le maintien ou l’octroi d’une rémunération.

Toute demande de financement se fait environ 6 mois avant le début des cours. Il est donc conseillé aux personnes désirant étudier au CFMI d’entreprendre les démarches avant même les résultats des tests d’entrée.

Vous avez besoin de documents dans le cadre de votre demande de financement ? Ecrivez-nous : contact.cfmi@u-psud.fr

Etudiants de formation initiale

Les étudiants inscrits en Formation initiale peuvent bénéficier de bourses du CROUS (académie de Versailles).

En savoir plus

Salarié du secteur privé

Vous êtes salarié du secteur privé (CDI, CDD, CDDU…), ou l’avez été au cours des 12 derniers mois.

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP, ex Cif) est un congé qui permet au salarié de s’absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir.

  • Pendant cette durée, le salarié reçoit 100% de son salaire (jusqu’à 2x le SMIC).
  • Les frais de formation peuvent être pris en charge par l’employeur, via l’OPCA/OPACIF auquel il cotise. Un dossier de demande de prise en charge devra être constitué plusieurs mois en amont (se renseigner auprès de son employeur / service RH).
  • La formation demandée n’a pas besoin d’être en rapport avec l’activité du salarié.
  • Tout salarié réunissant des conditions d’ancienneté suffisantes peut demander un PTP.
  • Durée maximale du PTP : 1 200 heures pour une formation à temps partiel.

Le DUMI est un diplôme en 1 500 heures sur 2 années à temps partiel : seules 1 200 h pourront être financées dans le cadre d’un PTP. Les 300h restantes peuvent faire l’objet d’une négociation avec l’employeur, afin d’adapter le temps de travail du salarié le temps d’achever sa formation.

En savoir plus sur les conditions du PTP

Salarié du secteur public

Vous êtes fonctionnaire ou contractuel de la fonction publique.

L’agent qui souhaite se former pour satisfaire un projet professionnel ou personnel peut, sous certaines conditions, bénéficier d’un congé de formation professionnelle (CFP), lui permettant de s’absenter temporairement de son poste en conservant une partie de sa rémunération.

  • ouvert à l’ensemble des agents publics, sous conditions d’ancienneté (au moins 3 ans de services publics)
  • ne peut excéder une durée de 3 ans sur l’ensemble de la carrière de l’agent
  • le CFP est rémunéré pendant 12 mois (85 % du traitement brut et de l’indemnité de résidence perçus au moment de la mise en congé dans la limite de 2 620,85 € brut par mois).
  • les frais pédagogiques ne sont pas pris en charge.

La demande de congé doit être formulée au moins 3 mois (fonction publique territoriale) ou 4 mois (fonction publique d’Etat) avant la date de début de la formation.

Le temps passé en congé de formation professionnelle est considéré comme du temps de service, il est en conséquence pris en compte pour l’avancement et la promotion interne. L’agent en congé de formation professionnelle conserve ses droits à congés annuels.

  • Sources / En savoir plus sur le Congé Personnel de Formation :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3042

https://www.fonction-publique.gouv.fr/conge-de-formation-professionnelle-cfp

Intermittents

Lorsqu’ils ne sont pas liés par un contrat de travail, les intermittents du spectacle, sous certaines conditions, ont la faculté de faire valoir leurs droits auprès de l’AFDAS (Assurance Formation des Activités du Spectacle) au titre :

  • du Congé Individuel de Formation, de la Validation des Acquis de l’Expérience, du Congé Bilan de Compétences,
  • du Plan de Formation,
  • du Compte Personnel de Formation (CPF).
Demandeur d'emploi
  1. Prise en charge des frais de formation : l’Aide individuelle à la Formation (AIF)

Une aide individuelle à la formation (AIF) peut être octroyée par le Pôle Emploi sous certaines conditions, et dans la limite de 1 500 euros par an. 

Pour en bénéficier, vous devez présenter votre projet de formation à votre conseiller Pôle Emploi, lequel évaluera la cohérence de votre demande, ainsi que sa pertinence et son réalisme au vu du marché de l’emploi.

Les diplômés du DUMI connaissent près de 100% d’insertion professionnelle : faîtes-le savoir !

En savoir plus sur l’AIF : https://www.pole-emploi.fr/candidat/l-aide-individuelle-a-la-formation-aif–@/article.jspz?id=60856


2. Si vous êtes indemnisé au titre de l’allocation de retour à l’emploi…

Vous conservez votre allocation, et pouvez demander à la prolonger.

Un certificat de stagiaire de la formation professionnelle est fourni à tout étudiant de formation continue, bénéficiant d’une prise-en-charge ou non, lors de son inscription au CFMI.

L’étudiant peut ainsi continuer à percevoir ses  indemnités éventuelles, en faisant valoir ce statut auprès du Pôle Emploi.

Si l’étudiant épuise ses droits à l’allocation d’aide au retour à l’emploi ou à l’allocation de sécurisation professionnelle au cours de sa formation, il peut solliciter une rémunération de fin de formation (RFF) dans la limite de certaines conditions d’attribution. La demande s’effectue via le formulaire d’aide individuelle à la formation.


3. Si vous n’êtes pas indemnisé : la rémunération de formation de Pôle emploi (RFPE)

Lorsqu’un demandeur d’emploi non indemnisé s’engage dans une formation agréée par le Pôle Emploi, il peut se voir attribuer la rémunération des formations de Pôle emploi (RFPE).

Celle-ci peut être mobilisée pour les formations de longue et de courte durées. Son montant dépend de la situation du demandeur d’emploi, de la durée de la formation et de son volume horaire hebdomadaire.

Compte personnel de formation

Le DUMI délivré par le CFMI Île-de-France est éligible au CPF. 

Les étudiants peuvent mobiliser leur CPF en complément d’une prise en charge, lorsqu’elle est partielle (employeur, Pôle Emploi, AFDAS, organisme…).